skip to Main Content

Normes, réglementation et DTU sur la charpente en bois

La conception d’une charpente est obligatoirement soumise à des réglementations, des normes ainsi que des DTU (Documents techniques unifiés). Et pour cause, la charpente est fondamentale pour toute construction. Voyons quelles sont celles qui régissent l’assemblage de la charpente traditionnelle.dtu charpente

Notions sur les DTU charpente et NF

Pour garantir la solidité d’une charpente, le bois qui va servir à sa conception doit être minutieusement sélectionné. Le DTU concerne des documents indiquant les moyens techniques liés à l’exécution du chantier. Ce sont en fait des cahiers de charges définissant “ les règles de l’art” de la construction. Les tribunaux, les experts et d’autres corps d’État s’en servent comme références, d’où l’importance de s’y conformer pour pouvoir jouir des garanties offertes par la police individuelle de base. Les DTU charpente bois s’adressent donc aux experts et aux maîtres d’oeuvres chargés des travaux.

NF est une certification délivrée par l’AFNOR pour ses prestations et produits. Cette marque authentifie la qualité et la fiabilité de ces derniers et s’applique à de nombreux domaines dont la charpente.

Dans la création d’une charpente, les matériaux, le nombre de pans à prévoir, l’inclinaison de la pente à adopter etc… font l’objet d’une réglementation stricte. L’objectif étant de supprimer les risques d’effondrement que peuvent engendrer des erreurs de conception. De nombreuses normes dites “ Normes d’essai “ ou EN s’appliquent à la construction d’une charpente en bois. Les plus connues sont par exemple la EN 335 sur la durée de vie du bois et les matériaux et la EN 14250 sur les caractéristiques des produits. La DTU 31.1 est la norme de mise en oeuvre à laquelle doivent se référer toutes les étapes de la construction de la charpente bois.

D’autres protocoles à suivre pour les travaux de charpente

Sur le plan légal, tout particulier désirant construire ou faire construire une charpente doit dans certains cas disposer d’un permis de construire. En rénovation, c’est souvent en vue d’aménager ses combles que celui-ci souhaite entreprendre des travaux de charpente. Or, si la surface plancher créée ne dépasse pas les 40 m2, une simple déclaration de travaux remplacera ce permis de construire. Mais cela dépend surtout des Plans locaux d’urbanisme de chaque région (PLU). Par ailleurs, les combles ne sont considérés comme habitables que lorsque la hauteur sous plafond équivaut à  1,80m.

Et si la surface habitable revient à plus de 150m2, vous devez obligatoirement recourir à un architecte.

Si votre localisation se trouve dans une zone protégée ou proche d’un patrimoine historique, vous devez vous soumettre à des règles plus contraignantes. Donc en amont de vos travaux de charpente, c’est toujours plus judicieux de vous rapprocher de votre mairie pour les directives nécessaires. Étant très encadré, le contrôle de la charpente est obligatoire.

Les normes et DTU de la charpente bois

Voici une liste non exhaustive des normes et DTU applicables à la charpente bois.

Les normes NF de la charpente en bois :

  • Concernant les structures en bois, les éléments de fixation et les visseries : NF EN 14592 de mars 2009
  • Concernant les structures en bois et les connecteurs : NF EN 14545 de mars 2009
  • concernant la classe de résistance du bois et l’affectation des classes visuelle des essences : NF EN 1912 + A2 de Juin 2008
  • classe de la résistance du bois : NF P21-400
  • sur l’utilisation du bois de construction : DUT B52 001

La charpente est aussi soumise aux normes sur les travaux de bâtiment :

  • les travaux de bâtiments, de charpentes et d’escaliers en bois : NF P21-203-1/42, DTU 31.1
  • les normes sur les règles de la construction de bâtiment à ossature en bois. Elles intègrent également les charpente en bois : NF P21-204, DTU 31.2
  • les normes sur les structures préfabriquées : EN 14250
  • les normes sur les charpentes en bois dont l’assemblage se fait par des connecteurs métalliques ou des goussets ; les normes sur les conceptions et les calculs ; les clauses sur les étapes de réalisation (montage, assemblage, dimensions etc …) :  NF P21-205 et DTU 31.3
  • La charpente en bois doit aussi faire l’objet d’un contrôle d’état parasitaire régi par le Diagnostic XP P 03-200

Il est bon de souligner l’existence de limites de tolérance concernant les charpentes bois industrielles. On note par la dimension du bois dont l’épaisseur ne doit pas être inférieure à 35mm et l’écartement entre les membrures qui ne doit pas être supérieur à 1,5mm. Les flaches sont tolérées excepté sur les assemblages ou appuis. Le taux d’humidité du bois n’excédera pas les 22%.

Découvrez nos derniers articles
Comment Choisir Charpente

Les catégories de charpentes

Une charpente peut être qualifiée de « traditionnelle » ou…

En savoir plus
Traitement Charpente En Kit

Le traitement de la charpente

Le bois peut être la cible de nombreuses formes de…

En savoir plus

Les normes liées à la charpente

La construction d’une charpente et la réalisation des travaux relatifs…

En savoir plus
Back To Top