skip to Main Content

La charpente en bois : prix indicatifs pour construction

La Charpente En Bois : Prix Indicatifs Pour Construction

La charpente en bois a un avantage par rapport aux autres types de charpentes : son prix. Découvrez tout dans notre dossier.

La question du coût mise à part, bien que la charpente métallique commence à percer dans le marché de la charpenterie, la charpente en béton est jugée comme l’avenir de la construction. Mais c’est toujours la charpente en bois qui l’emporte ! La preuve, 70 % du marché sont détenus par la charpente industrielle à fermettes, en ce qui concerne les maisons individuelles. Ce succès du bois s’explique par le fait que beaucoup de Français fixent souvent leur choix en faveur du toit en pente plutôt qu’un toit plat. Mais la place que reprennent les essences de bois locales dans l’éco-construction  influent également ce choix.

Quoi qu’il en soit, la charpente industrielle et la charpente traditionnelle standard ou travaillée sur mesure sont les principales menuiseries en bois les plus plébiscitées pour soutenir une toiture inclinée. Il y a encore la charpente en lamellé-collé destinée à des bâtiments spécifiques par leur usage ou leur envergure. Dans tous les  cas, les rôles des charpentes ne sont en aucun cas négligeables, aussi bien dans la stabilité et la protection de la structure que dans la sécurité des personnes se trouvant à l’intérieur du bâtiment.

Caractéristiques d’une charpente traditionnelle ou à fermes 

Malgré la version améliorée des charpentes qu’est la charpente industrielle, la charpente traditionnelle reste notre préférée. Elle est constituée de fermes, des pannes servant de liaisons entre les fermes ainsi que des chevrons fixés sur les pannes, dans le sens de la pente. Les pannes sont de trois sortes : les pannes faîtières, les pannes intermédiaires ou ventrières et les pannes sablières.

Les fermes, quant à elles, sont formées chacune par deux arbalétriers se rencontrant au sommet pour former l’angle de la ferme, de l’entrait reliant les bases et d’un poinçon joignant le sommet et le milieu de l’entrait. Quelquefois, on rencontre un deuxième entrait appelé entrait retroussé. Les chevrons portent les liteaux qui accueillent la couverture. Enfin, une ferme comprend également des pièces de bois secondaires, lui servant de renforcement et de protection contre la déformation. Il s’agit, entre autres, des jambes de force, des contrefiches, des diagonales, des potelets. L’assemblage des pièces se fait par embrèvement. Les essences de bois utilisées pour fabriquer les fermes sont les résineux comme le pin sylvestre, le pin douglas ou les essences des bois durs comme le châtaignier, le chêne, etc.

La charpente traditionnelle est fabriquée à l’aide de bois massif. Étant ainsi assez lourde, elle requiert une structure convenant à cette contrainte. Travaillées par des charpentiers compétents, elles sont personnalisables, décoratives et s’intègrent à tous styles architecturaux. Elles permettent la transformation d’espaces sous les combles en pièces habitables. Par ailleurs , elles ont une assez bonne capacité isolatrice. Ce qui impacte leur coût assez élevé.

Actuellement les pièces d’une charpente traditionnelles sont travaillées partiellement ou totalement en usine. Les produits sont conçus pour conserver leurs qualités.

Caractéristiques d’une charpente industrielle ou à fermettes

Pour la charpente industrielle, ce sont les fermettes qui sont les pièces essentielles. La base de technique de conception de chacune d’elles est la triangulation. Ainsi, une fermette est constituée de deux arbalétriers formant au sommet un angle largement plus grand que celui d’une ferme.

Leurs bases sont reliées par l’entrait. Les fiches et les contrefiches sont les pièces secondaires formant des triangles à l’intérieur de la fermette. Les pièces de bois constituant la fermette, reliées par des connecteurs métalliques, ont chacune une épaisseur de 35cm. On place les fermettes à chaque section de 60 cm (90 cm au maximum) et on les stabilise au moyen de dispositifs de contreventement et d’anti flambage. Elles reçoivent directement les liteaux portant la couverture. Les essences de bois utilisées pour fabriquer les fermettes sont en général les résineux à faible épaisseur, tel que l’épicéa, le sapin, etc., travaillées à 22 % de taux d’humidité.

Elles sont faciles et rapides à monter (livrées sous forme de Kit accompagné de guide de montage). Légères et résistantes, elles s’avèrent aussi être un excellent isolant thermique avec un prix plus abordable. Toutefois, étant un produit sortant d’usine en grande quantité, elles ne sont pas personnalisables, donc peu esthétiques. De plus, elles ne procurent pas suffisamment d’espace aménageable sous les combles.

La charpente en bois : prix moyen actuel

Plusieurs éléments entrent en compte quand on parle du coût de la charpente en bois. On parle notamment du prix de la charpente proprement dit, du coût de la main d’œuvre et celui des fournitures. Par ailleurs, pour avoir une idée du prix se faisant sur le marché (matériau et main-d’œuvre), faire établir plusieurs devis (jusqu’à 5) par des professionnels différents. Cela vous donne la possibilité de procéder à une comparaison. Vous pourrez choisir par la suite l’offre la plus avantageuse.

  • Le prix de la charpente proprement dit dépend du type de la charpente de ses dimensions, de l’essence de bois utilisé et de la complexité du travail (nombre de pans). À titre indicatif, le prix au m2 d’une charpente traditionnelle peut aller de 70 euros à 90 euros pour les modèles standardisés et de 100 euros à 300 euros pour les modèles personnalisés. Pour la charpente à fermette, il se situe aux alentours de 60 euros.
  • Le coût de la main-d’œuvre qui lui aussi est fonction de plusieurs facteurs, comme le type de charpente à installer, la superficie à couvrir donc la taille de la charpente, le nombre de professionnels œuvrant dans la région (la concurrence), etc. Ainsi, le coût au m2 demandé par un charpentier pour le montage d’une charpente en bois se situe entre 100 euros et 150 euros (taxe non comprise).
  • Enfin, le coût d’une charpente en bois, incluant l’installation ou main-d’œuvre et le prix des fournitures, s’évalue aux alentours de 300 euros.

À propos du devis pour la construction d’une charpente en bois, il doit nécessairement contenir son prix. De plus, il doit mentionner la date d’établissement, la durée du chantier, les clauses sur la révision possible du devis ainsi que la durée de sa validité (en principe 3 mois). Notons que le devis est en général gratuit, dans le cas contraire, le client doit être avisé à l’avance.

En ce qui concerne la charpente en lamellé-collé, elle est constituée de lamelles de bois sans défaut, collées soigneusement entre elles (épicéa, pin douglas ou sylvestre, etc.). Cette technique permet d’obtenir une charpente ayant une grande résistance mécanique, au feu, à la chaleur et aux produits chimiques. C’est pourquoi les constructeurs l’utilisent souvent pour couvrir des bâtiments publics de grande portée (type gymnase), entrepôt pour produits chimiques, teinturerie, etc. Son prix est largement supérieur à celui d’une charpente traditionnelle ou industrielle.

À titre indicatif, le prix d’une poutre en lamellé-collé de 8 cm x 20cm x 30cm (fournie et main-d’œuvre incluse) se situe autour de 700 euros.

Back To Top