skip to Main Content

Tout sur le bois de charpente

Le bois de charpente doit toujours être une priorité en construction comme en rénovation. Il nécessite des traitements réguliers pour assurer sa durabilité. Faisons le point sur le sujet.charpente combles et bois de charpente

Le choix de l’essence 

Dans la construction, nous avons le choix entre différentes essences de bois. Mais selon leurs caractéristiques techniques, certaines se prêtent favorablement à la réalisation des charpentes tandis que d’autres auront des utilités différentes. On doit donc les choisir selon l’usage qui en sera fait. Et pour la charpente, le bois doit être dur, dense et durable et présenter une grande résistance à l’humidité. Le bois de charpente est soumis à une norme NF impliquant un taux d’humidité plus ou moins égale à 17 %. Dans la majorité des cas, ce sont les bois issus des feuillus qui répondent à cette exigence de résistance et de durabilité. Les bois le plus fréquemment utilisés pour la construction d’une charpente sont donc soit du chêne, soi le châtaignier ou le hêtre.

Les pins dont le pin sylvestre et maritime, le pin laricio, le pin des landes, l’épicéa, le sapin et le mélèze, qui sont des résineux sont appréciés pour leur côté bon marché. Toutefois, ce sont également des bois très prisés par les insectes et les champignons. Pour cette raison, on les utilisera plutôt pour la construction de voliges ou d’autres éléments de la charpente. Ces 2 types de bois se destinent pour les grosses pièces. Pour former les chevrons ou solives, on peut recourir au chêne, peuplier et également au châtaignier. Les lattes seront conçus à partir du bouleau, du sapin ou du peuplier.

Il est possible de renforcer la durabilité du bois en ayant recours à des finitions comme le vernis ou des lasures. De même, des traitements insecticide, antifongique et ignifuge sont aussi nécessaires pour préserver la longévité du bois.

Le traitement du bois de la charpente

La charpente a deux principaux ennemis : l’humidité engendrant des problèmes fongiques comme l’humidité et les insectes lignivores qui font du bois leur garde manger. Dans cette catégorie, on a par exemples les termites, la vrillette, le lyctus, le sirex ou le capricorne.

S’ils ne sont pas traités à temps, les deux peuvent occasionner des dégâts irréversibles. Dans ce cas, il faut pratiquement changer le bois de la charpente.

Toutefois, il est possible de recourir à un traitement préventif ou à un traitement curatif du bois de charpente. On agit par injection ou par pulvérisation. Bien que rien ne vaut l’expérience d’un professionnel, il est possible de faire le traitement vous-même car vous n’aurez aucun mal à trouver le produit (Xylophène) dans tous les magasins de bricolage.

Découvrez nos derniers articles
Différentes Essences De Bois De Charpente

Bois de charpente : comment faire son choix

Le bois désigne un matériau facile à trouver et à…

En savoir plus

Sapin de Douglas : meilleur bois pour la charpente ?

Le bois est un matériau intemporel employé depuis toujours dans…

En savoir plus
Back To Top