skip to Main Content

Sapin de Douglas : meilleur bois pour la charpente ?

Sapin De Douglas : Meilleur Bois Pour La Charpente ?

Le bois est un matériau intemporel employé depuis toujours dans diverses constructions, notamment pour la charpente.

En effet, le bois constitue le matériau idéal étant donné ses nombreuses qualités ainsi que ses différentes essences, permettant des utilisations diversifiées et tout particulièrement appropriées à tout projet. Le bois, pour la construction d’une charpente doit se conformer à certaines caractéristiques et doit respecter certaines règles. Les charpentes en bois figurent parmi les charpentes traditionnelles qui sont les modèles les plus utilisés.

Le bois : matériau essentiel pour une charpente

Le bois est un matériau dont la qualité est connue depuis la nuit des temps. Il autorise différents usages et tout type de conception, dont notamment la charpente en bois. Il y a de cela 20 millénaires, les hommes utilisaient du bois pour bâtir leurs demeures. Le bois est sans doute le matériau le plus ancien et détient d’innombrables qualités. En effet, ce matériau se double d’un puissant isolant. Chaleureux, il permet ainsi d’économiser en énergie. De plus, il offre robustesse et résistance. A la différence d’autres matériaux, celui-ci n’est pas apprécié des nuisibles comme les acariens.

Le bois lamellé collé se prête probablement le mieux à la construction d’une charpente. En effet, il se consume difficilement. Toutefois, il faut souligner que l’utilisation du bois amène certaines contraintes, telles que les maladies causées par les champignons lignivores et les insectes xylophages. Financièrement parlant, le choix demeure plus vaste et celui-ci se fera en fonction des essences de bois. La charpente à pans de bois, composée d’une ossature verticale ainsi que la charpente des planchers comptent également parmi les types de charpentes les plus répandus.

Quelles essences de bois pour les charpentes ?

Différentes essences de bois s’emploient pour la construction de la charpente, à savoir le pin maritime, le chêne, le sapin, l’orme, le châtaignier, le tremble, le peuplier, le mélèze ainsi que l’épicéa. Les essences diffèrent pour chaque région de l’hexagone. Ainsi, une charpente en bois dans le sud de la France n’aura pas la même nature que celle qui se trouve dans le Nord, cela dépendant principalement des conditions climatiques. Néanmoins, la meilleure essence reste le chêne, pour de nombreuses conceptions.

Construction de la charpente : le Douglas, un bois de référence

Un résineux, le douglas appartient à la famille des coniféres au même titre que le cyprès ou le pin. Il a été découvert en 1792 et son exploitation dans l’hexagone a débuté à partir de 1842. Type de sapin qui s’adapte facilement et qui plus est productif, le douglas s’emploie actuellement pour le reboisement, et substitue petit à petit l’épicéa. Le douglas constitue même l’arbre le plus courant dans le cadre du reboisement des forêts.

Pour cette raison, la France détient le plus grand nombre de douglas au sein du continent européen. Bien robuste, avec un ton jaune ou rosé, le douglas résiste parfaitement au froid, aux champignons et aux insectes. Ainsi, il constitue le meilleur bois pour une charpente. De plus, ce type de bois, n’ayant subi aucun traitement chimique, arbore un caractère naturel. Il faut enfin noter que le sapin de douglas bénéficie d’une certification par l’association PEFC.

Back To Top