skip to Main Content

Entretenir sa charpente

Entretenir Sa Charpente

L’entretien d’une charpente, peu importe le type de charpente, est fondamental durant tout le temps où celle-ci est mise en place. Dégradation, attaque d’insectes, pollution, vétusté du bois, plusieurs motifs incitent à l’entretien d’une charpente. Rénovation, traitement, injection, les alternatives pour entretenir une charpente sont nombreuses. La principale cible de cet entretien : un matériau, le bois.

Les altérations de la charpente

La charpente est un ouvrage essentiel dans une maison. Si cette dernière vient à se dégrader, à devenir vétuste ou à être infestée d’insectes ou de champignons, en gros si la charpente dévoile de véritables détériorations, l’entretien se révèle incontournable, étant donné que toute l’habitation peut être en danger.
En dépit de la grande robustesse et des nombreuses qualités de la charpente en bois, un moment viendra où le bois devient instable et vieillit. Le xylophage, une maladie du bois compte parmi les signes d’altération de la charpente, ainsi que les champignons assaillant le bois. Les parties atteintes sont affaiblies ou renferment de la pourriture. Mais l’infection la plus astreignante est causée par les termites. Finalement, la charpente dégradée mène à une instabilité de la structure de la maison et de ce fait à un éventuel écroulement à terme.
Mais il faut souligner que la présence de champignons peut être due à la mauvaise mise en œuvre de la couverture. Pour remédier à ces attaques, le premier geste à entreprendre est alors de colmater les parties où des fuites se présentent, de mettre en place des ventilations sur les tuiles et rajouter des éléments en métal au croisement des nœuds d’assemblage.

Installer des renforts de charpente dans le cas où cette dernière faiblit

Lorsque la charpente fléchit, cette dernière doit être réparée en adoptant des solutions appropriées et ce, suivant la forme de la charpente. Dans le cas d’une charpente traditionnelle, l’installation de chevrons et de pannes sur des zones clefs est suffisante. Dans le cas d’une charpente industrielle, il faudra installer des connecteurs métalliques et des goussets. Pour pallier un fléchissement, deux solutions sont alors envisageables : les entretoisements et les contreventements. L’entretoisement consiste à maintenir l’écartement des entraits soutenus par lisses filantes tandis que le contreventement est un système statique permettant de garantir la stabilité générale d’un ouvrage. Pour ce genre d’opération, le matériau adapté est le bois avec des essences particulières comme les résineux mais également le châtaigner et le chêne.

Bien des dommages causés par l’agression des insectes

Les insectes attaquant le bois sont nombreux et engendrent de gros dégâts. Les signes de leur passage sont divers, tels que des traces de sciures ou des trous. Ce problème se rencontre tout particulièrement dans les régions du sud-ouest, du sud-est et de l’ouest. Les insectes xylophages et les larves se reproduisent dans les bois après une vie très brève. Les larves, également nommées vers de bois, prolifèrent puis engendrent des insectes amateurs de bois. A l’égard de ces insectes xylophages, plusieurs interventions permettent de s’en débarrasser. Dans le cas d’un traitement par injection, réalisez d’abord des avant-trous pour que le produit puisse s’imprégner. Pour ce faire, n’oubliez pas de vous protéger avec des gants, des lunettes, une combinaison, et un masque car le produit est nuisible pour la peau. Une fois les trous réalisés, vous devez par la suite y faire passer des chevilles. Prenez ensuite un pistolet pneumatique avec valve anti-retour pour faire pénétrer le produit. entretien charpente. Celui-ci va alors envoyer le produit sur les chevilles qui acheminent le produit vers le bois.

Back To Top