skip to Main Content

Détecter les défauts dans la charpente

Détecter Les Défauts Dans La Charpente

Une charpente est expressément conçue pour tenir sur la durée. Malgré tout, l’usure du temps déforme cet élément important de la maison, provoquant l’apparition de fissures ou même l’effondrement du plafond. Ces malheureux incidents peuvent cependant être évités, à condition que les dégâts soient repérés et remédiés à temps.

Les causes de la dégradation de la charpente

Les conditions externes comme les variations du climat et contribueront indubitablement à déformer rapidement votre charpente. Bien qu’elles soient prises en compte dans la conception de la maison, des défauts de chantier (rares) peuvent toujours altérer la charpente. De ce fait, la garantie décennale permettra de pallier à ces tares. L’usure du toit affecte également la charpente, qui se voit dégradée par l’humidité issue des intempéries. La vigilance est toujours souhaitée, même si le chantier s’est bien déroulé en bonne et due forme, car champignons lignivores et insectes xylophages (ou leurs larves) peuvent toujours sévir. Le risque est parfois si élevé que dans certaines localités, le bois utilisé doit être obligatoirement être résistant à ces nuisibles, ou tout du moins être traité.

Repérage des ennemis du bois

La présence d’insectes dans le bois se repère facilement grâce aux trous, à la sciure, aux stries ou encore à l’incurvation qu’ils laissent aux alentours des ouvrages en bois. Quelques coups de marteau sur le bois et qui sonneront creux, ou un tournevis qui reste difficilement en place dans le bois sont également de bons indicateurs. Les champignons, en particulier les mérules, sont les plus dangereux, et sont faciles à reconnaitre de par leur aspect cotonneux et leur odeur caractéristique. Difficiles à repérer à la vue, les champignons prolifèrent et altèrent les recoins humides de la charpente provoquant la chute du plancher, des poutres ou des poteaux.

Les solutions préconisées

Assez graves, les problèmes de charpente sont à faire réparer par des professionnels. Entretien, traitement, réfection partielle ou totale doivent tous être réalisés par un habitué car ces travaux nécessitent des compétences et du matériels spécifiques. Une bonne isolation interne (des sous-rampants ou du plafond) ou externe (sarking) peut également participer à la protection de votre charpente en diminuant les effets du choc thermique entre extérieur et intérieur, et en réduisant l’humidité ambiante. Comme prévention, le maintien d’un bon niveau d’hygiène par le nettoyage fréquent des mousses et des végétations sur les égouts, les gouttières et les entrées d’air, alliée à l’évacuation des détritus, sont de bons réflexes. Assurez également une bonne ventilation et une stagnation d’eau minimale. La prévention est beaucoup plus recommandée qu’un traitement curatif quelconque, surtout que l’appel à un professionnel est indispensable dans le dernier cas.

Back To Top