skip to Main Content

Tout savoir sur la panne de charpente

Tout Savoir Sur La Panne De Charpente

La panne d’une charpente est une pièce qui la compose. En fait,  une charpente est composée de différents éléments dont la ferme, le liteau, le faîtage, les chevrons, la volige, et les pannes. Cet ensemble est relié par un connecteur ou un sabot. Zoom sur la panne.

Une panne de charpente, c’est quoi

La panne est cette pièce posée horizontalement sur les fermes d’une charpente. Généralement en bois, elle peut être aussi faite de métal ou bien les deux.

Les pièces constitutives d'une charpente

Servant de support pour la couverture, c’est également elle qui doit supporter les chevrons et relie les fermes et les pignons entre eux. On a la panne faîtière au sommet d’une charpente de toit à pans, la panne sablière sur le bas de pente qui peut se poser également sur la tête du mur porteur, et les pannes intermédiaires ou ventrières qui sont situées entre la panne sablière et la panne faîtière.

L’empannage

Par définition, l’empannage est l’action de virer de bord. En termes de charpente, cette manœuvre est rendue possible grâce à différents éléments dont les pannes, les éclisses qui servent à la continuité des pannes, les liernes dont le rôle est de maintenir latéralement les pannes, et les échantignoles qui servent de liaison entre la structure même de la charpente et les pannes. A noter qu’il y a 2 sortes d’échantignole selon qu’elle soit destinée pour une panne à devers (fixée perpendiculairement à l’arbalétrier) ou pour une panne d’aplomb (positionnée verticalement).

Panne de charpente : comment la poser convenablement

Comme la panne sert de support pour les autres éléments de la charpente, elle doit être suffisamment résistante. Mais une bonne stabilité est aussi requise. Aussi, pour assurer la stabilité de la couverture, certains critères devront être pris en compte dans le choix de la panne de charpente. Tout d’abord, il faut tenir compte du matériau avec lequel la couverture est faite ainsi que sa nature (ardoise, bac acier, tuiles ou autres). Déterminez s’il y a des enneigements dans votre emplacement géographique, ou si le vent est violent dans les parages. Il serait bon aussi de tenir compte de l’isolation à mettre en oeuvre.

S’agissant de la panne faîtière, elle doit être posée horizontalement mais parallèlement aux sablières, et centrée sur les pignons. Le nombre de pannes nécessaires sera en fonction de la portée des fermes.

Pour placer les pannes sur les rampants, il suffit de placer une ficelle entre la panne faîtière et une panne sablière. Quand toutes les pannes seront bien positionnées, elles seront fixées sur les rampants extérieurs et intérieurs.

Pose de pannes : les précautions à prendre

Il existe aujourd’hui des logiciels qui permettent de mesurer plus facilement la distance entre chaque section de panne. Mais en principe, l’écartement se situe entre 1, 2m et 1,8 m et dépasse rarement les 4,5 m.

La pose des pannes requiert une vigilance particulière. Sans cela, il se pourrait que des déformations telles qu’un déplacement de chevrons ou un manque de blocage se produisent. De même, il peut arriver que la toiture s’effondre quand les pannes sont bloquées. C’est aussi le cas lorsqu’elles ne sont pas adaptées. Pour éviter cela, nous conseillons toujours de demander un devis et de compter sur l’intervention d’un professionnel.

Back To Top