skip to Main Content

La charpente : tout ce qu’il y a à savoir

La Charpente : Tout Ce Qu’il Y A à Savoir

La charpente est la structure qui assure le support de la toiture et le maintien du plafond. La structure de la charpente se compose de différents éléments tels que les fermes déterminant la pente du toit, les pannes et les chevrons. La charpente est un assemblage de fermes qui elle-même est formée de pièces comme les arbalétriers, l’entrait et le poinçon. La charpente est conçue pour pouvoir supporter la charge permanente due à la toiture, les charges temporaires venant des intempéries, des conditions climatiques comme la tempête, la neige, le vent ainsi que la pollution auxquelles le toit est exposé. Il existe plusieurs types de charpente correspondant à plusieurs types de toit. Les plus connus sont la charpente traditionnelle à ferme et la charpente industrielle à fermettes et, qui peut accueillir tous types de couvertures : tuiles, ardoises, lauzes, toit végétal, etc. Le professionnel qu’il faut contacter pour les travaux de création et de rénovation de charpente est le charpentier. Un tour d’horizon sur tout ce qu’il faut savoir sur une charpente s’impose, etc.

La charpente traditionnelle

La plupart du temps, une charpente traditionnelle est en bois massif, très résistant au feu. Ce matériau noble fait plonger dans un air naturel et rustique. Ce type de charpente est idéal si on souhaite faire aménager les combles. La charpente traditionnelle s’adapte à tous les types de toitures de toutes les tailles et de toutes les pentes. Souvent à poutres apparentes, cette charpente adopte une esthétique indéniable, qui laissera apparaître tout le savoir-faire de l’artisan professionnel, qu’est le charpentier.

Le tarif de la charpente traditionnelle se situe entre 70 € et 100 € le mètre carré.

L’assemblage d’une charpente en bois

Il existe plusieurs types d’assemblages utilisés en charpente :

  • Le bois abouté. Il permet d’avoir une meilleure stabilité dans le temps et une grande résistance mécanique grâce au collage bout à bout avec entures.
  • Le bois contrecollé. Il présente une résistance mécanique avancée par rapport à un bois massif, une grande stabilité dimensionnelle ainsi qu’une réduction des fentes. Il est recommandé pour les bois de structure en poteaux, solives, pannes, chevrons, contreventements, etc.
  • Le bois lamellé-collé. Il est exempt de tout défaut structurel, en plus d’être moderne et esthétique. Cette méthode est fréquemment utilisée en matière de construction de bâtiments tertiaires, car elle présente des portées exceptionnelles.

La charpente industrielle

Désignée également par charpente à fermette, la charpente industrielle se compose de bois moins noble et de faible épaisseur. Cependant, elle équipe la plupart des habitations, pour plusieurs raisons. En effet, elle est plus légère qu’une charpente traditionnelle si bien qu’elle peut supporter des murs moins solides. Ensuite, elle est réalisée de façon plus industrielle et conçue pour posséder une parfaite répartition de charge, autrement dit de grande stabilité tout en étant largement moins onéreuse, à l’achat comme à la pose. Pour les inconvénients, ce type de charpente présente une moindre résistance au feu. De plus, dans sa forme classique, la charpente à fermette ne permet pas d’aménager les combles en espace de vie.

Son tarif se situe entre 45 € et 60 € le mètre carré.

La charpente métallique

La charpente métallique est très utilisée pour les hangars, les bâtiments agricoles et les entrepôts. Cependant, elles ne sont pas rares les maisons individuelles qui commencent à l’adopter. Ce n’est pas étonnant puisqu’elle a des atouts de taille. Comme le métal est très malléable, il peut s’adapter à toutes les formes de toitures, quels que soient la nature et le nombre de pentes. Plus vite à installer, soit un tiers de temps de moins, la charpente métallique ne manque pas d’intérêt. Enfin côté entretien, la charpente métallique n’en requiert pas : pas de risques d’attaques des insectes comme dans le cas de charpente en bois.

Son tarif est compris entre 35 € et 45 € le mètre carré.

La charpente en béton

Le type de charpente qui commence à gagner de la place dans le domaine de la charpenterie est la charpente en béton. Cela est dû principalement à la découverte d’un béton très léger aux multiples avantages qu’est le béton précontraint. En plus de sa légèreté, il apporte une très bonne isolation thermique. La charpente en béton n’est pas seulement destinée aux toits plats, même si c’est sa première utilisation. Une charpente en béton peut être recouverte de tuiles, de lauzes ou d’ardoises, pour arborer une allure identique aux autres toitures. Peu chère, la charpente en béton ne réclame pas d’entretien.

Son tarif est évalué entre 30 € et 50 € le mètre carré.

La rénovation d’une charpente

Selon le type de charpente, les travaux d’entretien ainsi que les travaux de rénovation sont différents. À titre d’exemples, une charpente métallique se constitue d’acier galvanisé, recouvert de zinc pour empêcher la corrosion. Même si elle ne requiert pas d’entretien contre la rouille ou autres, une surveillance de temps à autre des différents éléments le constituant est nécessaire. Une charpente en béton, quant à elle, est à vérifier, si elle ne présente pas d’apparition de trace de fissure. Enfin, la charpente en bois nécessite beaucoup d’entretien face à l’attaque des insectes et de l’humidité et peut nécessiter des travaux de rénovation.

Le traitement de la charpente en bois

Le traitement d’une charpente en bois se base essentiellement sur sa mise à l’abri des insectes de types, vrillettes, capricornes, termites, mais également des champignons qui mettent le bois en danger. Si le traitement est juste préventif, le professionnel badigeonnera l’intégralité de la charpente de produit pour empêcher que les insectes n’y élisent domicile. Ce traitement préventif est à renouveler tous les dix ans.

Au contraire, si la charpente est déjà colonisée par les insectes, il est impératif d’intervenir le plus rapidement possible. Le professionnel pourra opter pour la pulvérisation ou l’injection. La première s’applique aux éléments de petites sections tandis que l’injection est réservée aux plus grosses sections. La pulvérisation est facile à faire, si l’injection nécessite de forer des trous, pour y injecter une forte pression de l’insecticide.

Pour le traitement complet d’une charpente, il faut compter un budget d’environ 2 000 à 2 500 €.

La rénovation de la charpente en bois

Une charpente en bois reste toujours plus fragile si bien qu’il ne faut point négliger sa rénovation, notamment si le bois se fait vieux, s’il est vermoulu, s’il a subi les actions continues et de longue durée des intempéries, etc. Dans la plupart des cas, la rénovation consiste en un changement de pièce. Cela nécessite l’enlèvement de la couverture si bien qu’il s’avère nécessaire de confier les travaux aux compétences du professionnel.

Pour le tarif, on doit payer à partir de quelques centaines d’euros à plusieurs dizaines de milliers, en fonction de l’ampleur des travaux à réaliser.

Le tarif de pose d’une charpente

Le charpentier est le professionnel qui se charge de la réalisation, de l’installation et de la rénovation d’une charpente. Pour choisir le bon professionnel, il faut rencontrer plusieurs artisans et faire réaliser plusieurs devis. Les différents professionnels sont à même d’aiguiller sur l’avantage de telle ou telle charpente, en fonction de la région et les différentes règles d’urbanisme en vigueur. Le tarif de la pose se chiffre entre 30 et 100 euros le mètre carré.

Pour bénéficier du meilleur rapport qualité/prix, il faut comparer les différents devis qui varient selon la région, la nature de la charpente à monter et les frais de déplacement. Dans le cas d’une charpente en bois, il est essentiel de bien comparer, car la spécificité d’essence de bois peut faire grimper les prix. On doit également vérifier les dates prévues et les délais de montage de la charpente, les détails liés aux prestations proposées et le prix par prestation, sans oublier la mention « devis reçu avant exécution des travaux » avec date et signature.

Back To Top