skip to Main Content

Diagnostiquer les défauts de la charpente

Diagnostiquer Les Défauts De La Charpente

Au fil des années, la charpente, de même que tous les autres éléments d’une habitation, remplit un rôle spécifique qui, malheureusement, mène à son usure. Et pourtant, cette usure qui peut se présenter sous la forme d’une déformation, peut générer au final des fissures, et même des écroulements du plafond. En détectant au bon moment les potentielles origines de cette déformation, il sera possible de prendre des mesures préventives.

Pour quelles raisons la charpente présente-t-elle des déformations ?

En fonction des aléas climatiques et des mouvements du sol sur lequel votre habitation est érigée, il peut arriver que cette dernière présente plus ou moins vite certaines déformations. Au moment où l’édification est arrivée à son terme, une malfaçon peut toujours survenir, bien que cela soit assez rare. En ce cas, pensez à miser sur une garantie décennale afin de renforcer votre charpente et de rectifier les imperfections de manière durable.
Au fil du temps, le toit tend à se détériorer et les solins ou tuiles qui le constituent peuvent s’altérer et faire passer l’eau. C’est alors que l’humidité vient fragiliser la charpente et s’impose de plus en plus au sein du logement.
En dépit d’une construction bien faite, il est essentiel d’effectuer un contrôle régulier, afin de parer au risque de prolifération des insectes dévoreurs de bois ou d’apparition de champignons. Voici une liste brève des principales hôtes indésirables de la charpente : les insectes xylophages tels que les termites, les insectes à larves xylophages comme le capricorne ainsi que les champignons lignivores.

Détecter les ennemis nuisibles de la charpente

Pour repérer les insectes, certains signes permettent de les reconnaître : des stries, des trous, du bois bombé ou encore de la sciure. Vous pouvez aussi vérifier l’état du bois en le tapant avec un marteau. Le bois ne doit alors pas produire un son creux. En outre, vous pouvez sonder le bois avec un objet pointu, à l’instar d’un tournevis. Si l’objet demeure bien planté, vous n’avez pas à vous inquiéter. Par contre, si celui-ci s’écroule, cela peut marquer la présence d’une altérabilité, causée par des larves xylophages ou des insectes.
Pour ce qui est des mérules, la famille de champignon la plus nocive pour les bois d’une habitation, vous pouvez la reconnaître à son apparence. Ce champignon se décline sous la forme d’une masse cotonneuse blanche à jaune. (devis charpente)

Comment remédier à ces problèmes ?

Les problèmes détectés devront faire l’objet d’un traitement, réalisé par un professionnel de l’habitat. Celui-ci peut notamment intervenir dans le cadre d’un entretien pour l’exécution du contrôle de la bonne tenue et du bon assemblage. Il peut également entrer en jeu pour le traitement proprement dit, mais aussi pour une réfection partielle ou intégrale, si besoin est.
Vous pouvez par ailleurs protéger votre charpente en y ajoutant une isolation soit par l’intérieur, sur les solives ou les sous-rampants du plafond, soit par l’extérieur en adoptant la méthode du sarking.
Vous pouvez en outre effectuer des opérations en préventif, par exemple en nettoyant les mousses et les végétaux accumulées dans les égouts, en enlevant les détritus de manière régulière ou en décrassant les gouttières et les entrées d’air.

Back To Top