fbpx skip to Main Content

Quel traitement contre la vrillette qui ronge la charpente ?

Quel Traitement Contre La Vrillette Qui Ronge La Charpente ?

: trouvez des

Demandez des devis aux de votre région pour .

Une attaque de vrillette, l’insecte à larves qui se nourrit des celluloses de bois, nécessite un traitement à ne pas prendre à la légère. Ce parasite creuse des galeries dans votre charpente jusqu’à fragiliser toute la structure.

Pour un insecte xylophage comme la vrillette, votre charpente est un festin. Ce nuisible peut  survivre pendant plusieurs années en creusant de profondes galeries dans les grandes structures de bois. Sans un traitement adéquat, la vrillette peut causer d’importants dommages dans votre maison.

Quel est cet insecte qui parasite votre bois de charpente ?

Ses variétés xylophages sont la petite et la grosse vrillette, mais aussi la vrillette de bibliothèque. Cette dernière représente plus une menace pour les vieux livres et les parchemins. En d’autres termes, c’est soit la petite vrillette soit la grosse qui s’attaque à la boiserie et qui nécessite un traitement. Cette dernière variété est plus friande des bois de chêne et de l’humidité produite par les champignons.

Pourquoi faut-il un traitement contre la vrillette ?

La vrillette est un coléoptère qui pond ses œufs dans les fentes et les parties creuses du bois. Ce sont les larves issues de ces œufs qui creusent votre charpente en y forant des galeries dans les parties plus tendres. En effet, la véritable menace n’est donc pas le petit insecte brun que vous pourrez voir à l’extérieur de votre poutre. Une larve peut mettre plusieurs années à creuser dans le bois avant de sortir une fois son évolution achevée. Le temps qu’elle réapparaisse à la surface, la charpente risque de perdre toute sa robustesse. Cela va sans dire que débarrasser la structure de la moindre vrillette requiert un traitement dans les plus brefs délais.

Comment reconnaître une attaque imminente ?

Détecter une invasion de vrillettes peut s’avérer être une tâche ardue. Étant donné que la larve se développe à l’intérieur du bois, les signes de sa présence ne seront visibles qu’au moment de sa maturité. Des petits trous réguliers de 2 à 4 mm de  diamètre vous feront savoir que votre charpente est infectée, et ce depuis longtemps. Si vous enfoncez une aiguille à l’intérieur, vous constaterez que les tunnels lamellés sont profonds. En outre, vous verrez des sciures de bois s’en écouler, mais également à la verticale des parties trouées.

Entre autres, si vous croisez une vrillette adulte dans votre maison, surtout près des sources de lumière, procédez au plus vite à un traitement.

La vrillette : quel traitement pour l’éradiquer ?

Une fois que vous avez flairé la présence de vrillette et évalué l’étendue des dégâts, choisissez le traitement adéquat. Le processus de désinfection requiert l’intervention d’un professionnel. En effet, procéder à une désinfection invasive requiert des outils spécifiques mais également des mesures de sécurité non négligeables.

Quelles sont les étapes d’un traitement contre la vrillette ?

Pour se débarrasser complètement de cet insecte xylophage, il faut commencer par sonder les zones infectées. Il ne faudra pas passer à côté de la moindre partie rongée par les larves. Ensuite, le bûchage du bois abîmé est aussi une étape importante. Afin que les produits de désinfection puissent faire effet correctement, laissez uniquement les parties intactes. De même, le brossage suivi du dépoussiérage est indispensable.

Après avoir nettoyé parfaitement tous les fragments et les détritus de bois restants, il est temps d’injecter de l’insecticide pour xylophages. Pour atteindre les profondeurs de la charpente, vous devrez percer et insérer des buses. De cette manière, toutes les galeries creusées par les larves de vrillette seront irriguées par le xylophène. Un traitement radical par injection ou par fumigation de produits pesticides est le meilleur moyen pour venir à bout de l’attaque d’une vrillette.

Éviter une nouvelle invasion

Certes, les bois de charpente sont préalablement traités à l’usine pour éviter ce genre d’invasion. Néanmoins, effectuer un traitement régulier peut réduire la menace qu’une vrillette représente. Cela consiste à badigeonner ou à pulvériser de l’insecticide ou du xylophène sur toute la surface du bois. Cette mesure est également nécessaire après une injection ou une fumigation pour finaliser le traitement.

Par ailleurs, en plus de l’utilisation de produits, il existe des astuces pour minimiser les risques de contamination. La petite vrillette, tout comme la grosse, est attirée par un environnement chaud et humide. Le taux d’humidité idéal ne doit pas dépasser les 20 %. Essayez d’aérer les pièces de votre maison, notamment votre grenier.

Devis

Jusqu'A  3 devis en 5 minutes.
Cliquez ici
Back To Top